Ce que j’entends par “retraite anticipée”

Objectif de la retraite anticipée:

Mon objectif fondamental est de ne plus avoir à travailler. Jamais ! Voilà qui est dit. Je m’efforce donc à travailler sur ce projet, et faut dire ce qui est, c’est une longue route qui m’attend. J’espère donc avoir assez économisé et suffisamment bien investi pour prendre ma retraite d’ici le 18 juin 2024, jour de mes 40 ans.

L’objectif final est d’avoir le choix. Le choix de ne pas avoir à échanger une carrière pour des emplois, même pas pour un deuxième style de carrière consistant à faire une activité de conseil pour des entreprises. Au final le résultat est le même, échanger mon temps contre de l’Argent. Et cela me rebute.

Définition de la retraite anticipée:

Le mot retraite peut signifier de beaucoup de choses différentes pour bien des gens. Quoi qu’il en soit, voici ce que cela signifie pour moi.

La retraite n’est pas synonyme d’oisiveté, bien au contraire. L’objectif est de me créer une deuxième vie centrée sur:

  • les activités de plein air
  • les voyages
  • prendre le temps de vivre lentement sans stress
  • prendre soin de soi
  • être plus proche de la nature
  • pouvoir donner un peu de son temps à des associations caritatives
  • aider, conseiller

Voilà un peu le genre de nouveaux patrons que j’aimerai avoir.

Je reste néanmoins réaliste. Je sais qu’il y a beaucoup de choses que je ne peux pas contrôler, et qu’il va falloir faire preuve de souplesse, de courage et d’abnégation. Donc, il est temps de dire au revoir à la recherche de carrière parfaite, mais de le faire en évitant de brûler les bateaux derrière soi.

Plan pour prendre sa retraite anticipée:

Le plan consiste à être un employé modèle de 9 à 18h et de travailler sur ce projet durant toutes mes heures creuses. Et pour commencer, il est important d’adopter un mode de vie plus frugal, de sorte à réduire au maximum les dépenses (même si je ne dirai jamais non à un voyage). Pourquoi? Pour pouvoir planifier des investissements judicieux et rémunérateurs sur long terme.

Point de vue:

Je respecte complètement le fait que des gens aiment travailler, aiment leurs jobs. Moi-même, j’aime mon travail, il est intéressant. Mais dans mon fort intérieur, c’est juste un moyen d’arriver à une fin. Fin que l’on ne pourra contrôler si toutes les cotisations de notre “belle” carrière est gérée par l’Etat.

La plupart des gens se définissent totalement par leur métier et leur carrière. Je ne combat pas cette perception, puisque faire du bon travail et être payé pour cela, permet d’épargner pour la retraite.

Mais je suis persuadé qu’il est possible de donner un autre sens à sa vie, de se réaliser autrement, dans un cadre plus épanouissant et plus personnel. J’espère que cette deuxième vie me donnera la liberté de choisir mes moyens et ma fin.

Et comme Steve Jobs le disait:

“Votre vie est limitée, alors ne passez pas votre temps à vivre la vie d’une autre personne (ou à travailler pour le rêve et l’ambition d’un autre – complément personnel). Ne tombez pas le piège du dogme qui consiste à suivre le résultat de la pensée collective. Et pardessus tout, ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. Ces deux là savant déjà qui vous voulez réellement devenir, tout le reste n’est qu’accessoire.”

Steve Jobs
Créateur du Blog Econome et Débrouillard https://econome-et-debrouillard.com/

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut

Recevez gratuitement le guide "Les bonnes pratiques à appliquer pour vos finances personnelles" en complément