Qu’est-ce que l’Argent? Partie 2 : Le système monétaire contemporain

Petit à petit, le système de réserve fractionnaire soutenu par les banques centrales est devenu le système monétaire dominant dans le monde et la fraction d’or qui garantissait l’argent créé par le processus de dette est progressivement arrivé à zéro. La nature même de l’argent a changé.

Autrefois, 1€ en papier était en fait un reçu avec lequel on pouvait réclamer un poids fixe en or ou en argent. Actuellement, 1€ papier ou 1€ numérique peut uniquement échanger contre un autre Euro papier ou numérique. Autrefois, le crédit créé par une banque privée existait sous forme de billets de banques privées. Les gens avaient le droit de refuser ces billets tout comme ils peuvent refuser un chèque personnel aujourd’hui.

A présent, le crédit créé par une banque privée est légalement convertible en devise fiduciaire émise par le gouvernement comme les Dollars, les Livres Sterling ou les Euros. Les devises fiduciaires sont des devises créées par décret gouvernemental, des lois en font la monnaie que les citoyens doivent accepter pour paiement.

Alors la question subsiste, si les gouvernements et les banques peuvent créer de l’argent, combien y a t il d’argent dans le monde?

Comprendre le système de réserve fractionnaire

Autrefois, le montant total d’Argent était limité par les quantités physiques des éléments utilisés en garantie. Par exemple, pour créer plus d’Argent basé sur l’or, il fallait trouver d’avantage d’or. A présent, on crée vraiment l’argent à partir de dettes. Chaque fois que quelqu’un fait un emprunt à une banque, de l’Argent est créé. Le montant total d’Argent qu’il est possible de créer n’a qu’une seule limite réelle : le montant total de la dette.

Les gouvernements placent une limite légale sur la création d’Argent fictif en imposant des règles sur les obligations de réserves fractionnaires. Mais ces obligations sont fondamentalement arbitraires. Elles varient d’un pays à un autre, d’une époque à une autre. Longtemps, il a été exigé que les banques aient au moins 1€ en or en réserve pour garantir 10€ d’Argent dette (9:1). Aujourd’hui, les ratios de réserve minimale ne s’appliquent plus du tout au rapport Argent nouvellement créé et or en dépôt. Elles s’appliquent uniquement au rapport entre Argent nouvellement créé et Argent existant.

Aujourd’hui les réserves d’une banque sont faites de deux choses:

  • le montant en devise bien réel qu’elle a déposée à la banque centrale
  • le montant total de sont Argent dette

Imaginons qu’une nouvelle banque vient de démarrer. Elle n’a pas encore de déposants, mais ces investisseurs ont déjà fait un dépôt de réserve de 1.111€. Le ratio de réserve est de 9 pour 1.

Etape n°1:

La banque accueille sont premier client pour un emprunt. Notre client a besoin de 10.000€ pour une voiture d’occasion. Avec un ratio de 9 pour 1, la réserve déposée autorise la banque à créer légalement, comme par magie, 9 fois ce montant soit 10.000€. Cet argent n’existe nulle part physiquement, c’est de l’argent nouveau tout simplement versé au compte de l’emprunteur en tant que crédit. C’est de l’Argent dette. L’emprunteur peut faire un chèque pour payer sa voiture.

Etape n°2:

La vendeuse de la voiture dépose son chèque des 10.000€ d’argent nouveau à sa banque. Contrairement à l’Argent déposé à la banque centrale, cet Argent nouveau ne peut pas être multiplié par le ratio de réserve. Il doit être divisé par ce ratio. Avec le même ratio de 9 pour 1, il est donc possible créer un nouveau prêt de 9.000€ à partir du premier dépôt de 10.000€.

Etape n°3

Si ces 9.000€ sont déposés par une troisième personne à la même banque ou dans une autre banque, ils permettent légalement un troisième crédit bancaire, cette fois, pour 8.100€. Comme les poupées russes qui s’emboîtent et deviennent toujours plus petites, chaque nouveau dépôt peut mener à un prêt toujours plus petit et cette série décroissante est infinie. Par contre, si l’Argent fictif n’est pas déposé à la banque, le processus s’arrête. C’est la partie imprévisible du mécanisme de création de l’Argent. mais le plus probable est que le nouvel Argent sera déposé à la banque et que le processus se répétera bien des fois et que presque 100.000€ d’Argent nouveau sera créé.

Argent = Dette

Tout cet Argent nouveau est créé à partir du processus de dette uniquement et tout se processus est légalement autorisé par le petit dépôt de réserve initial de 1.111€ qui demeure intouché à la banque centrale. Avec ce système ingénieux, les registres de chaque banque doivent montrer que la banque à 10% de plus en intérêts qu’en prêt.

C’est donc un incitatif très fort pour une banque de solliciter du dépôt afin de pouvoir prêter d’avantage. Tout ceci crée l’idée fausse que l’Argent vient des dépôts. A moins que chaque prêt successif ne soient déposés à la même banque, aucune banque ne peut prétendre à voir multiplier sa réserve initiale de presque 90 fois, uniquement par des crédits bancaires.

Mais il faut bien comprendre que le système est un circuit fermé. Un crédit créé dans une banque devient dépôt dans une autre banque et vice versa. En fin de compte, l’effet est grosso modo le même que si tout se passait dans une seule et même banque. En résumé, la réserve initiale de 1.111€ à la banque centrale permet de récolter des intérêts sur des sommes allant jusqu’à 100.000€ que la banque n’a jamais eu.

Çà vous semble absurde? Mais en quelques décennies à cause du lobbying féroce des banques, les obligations de réserve ont quasiment disparues dans plusieurs pays, et les ratios actuels de réserve peuvent être bien plus élevés que 9:1.

Pour certains types de comptes, 20:1 et même 30:1 sont tout à fait commun. Plus récemment encore, les banques ont trouvé le moyen de complètement contourner les ratios de réserve, en faisant payer des frais de dossier en plus du capital prêté. Alors bien que les règles soient compliquées, la réalité est tout simple: les banques peuvent créer autant d’Argent qu’on est capable d’en emprunter.

“Les banques ne prêtent pas d’Argent. Quand vous voulez prendre de l’Argent sur votre compte épargne, la banque ne vous dit pas que ce n’est pas possible parce qu’elle a prêté cet argent à quelqu’un d’autre.”

Mark Mansfield (économiste) – (1962 – )

En dépit des images qu’on nous montre, l’Argent créé par le gouvernement représente en général moins de 5% de l’Argent en circulation. Aujourd’hui plus de 95% de l’Argent a été créé par quelqu’un qui a signé une reconnaissance de dette à une banque. Ces crédits bancaires apparaissent et disparaissent en quantité phénoménale tous les jours au fur et à mesure que des prêts sont accordés ou remboursés.

” J’ai bien peur que le citoyen ordinaire n’aimerait pas qu’on lui dise que les banques peuvent créer de la monnaie, et le font… Et ceux qui contrôlent le crédit de la nation dirigent la politique du gouvernement et portent au creux de leurs mains la destinée du peuple. »

Reginald McKenna (ex-président du conseil de la Banque d’Angleterre des Midlands) – (1863 – 1943)

Les Etats complices

Les banques ne peuvent utiliser ce genre de système qu’avec la coopération des gouvernements.

  • Premièrement, les gouvernements passent des lois et imposent l’utilisation de la devise nationale.
  • Deuxièmement, les gouvernements permettent que les crédits créés par les banques privées soient payables dans leur devise nationale.
  • Troisièmement, les cours de justice gouvernementales font respecter les obligations de paiement des dettes.
  • Quatrièmement, les gouvernements adoptent des règlements qui assurent le fonctionnement et la crédibilité du système monétaire sans rien faire pour informer le public de l’origine véritable de l’Argent.

La vérité c’est lorsqu’on signe les papiers d’un emprunt ou d’une hypothèque la seule réelle est notre reconnaissance de dette. Elle est garantie par nos actifs qui seront confisqués si on ne peut pas rembourser. Pour toute personne qui croit que nous allons honorer notre promesse, c’est accord de prêt ou d’hypothèque est maintenant un papier échangeable et vendable. il représente une forme d’Argent.

L’emprunteur obtient de l’Argent grâce à son soit-disant prêt bancaire. Dans le monde réel, un prêt implique que le préteur à quelque chose à prêter. Si vous avez besoin d’un marteau, ma promesse de vous prêter un marteau que je n’ai pas ne vous servira à rien. Mais dans le monde artificiel de l’Argent, la simple promesse est faite par une banque de vous prêter de l’Argent est considérée comme de l’Argent véritable.

« Ainsi notre moyen national d’échange est maintenant à la merci des transactions de prêts des banques, qui prêtent, non pas de l’argent, mais des promesses de fournir de l’argent qu’elles n’ont pas. »

Irving Fischer (économiste) – (1867 – 1947)

Sans le document signé par l’emprunteur, le banquier n’a rien du tout à prêter.

Est-ce que vous vous êtes déjà demandés comment tout le gouvernement, les entreprises, les familles peuvent être endettés en même temps et pour des sommes aussi colossales?

Est-ce que vous vous êtes demandés comment il peut y avoir autant d’Argent à emprunter?

Les banques ne prêtent pas

Maintenant vous le savez. Il n’y en a pas. Les banques ne prêtent pas l’Argent, elles le crée. Comme la dette est potentiellement illimitée, la quantité d’Argent créé est illimitée. Mais l’inverse est vrai également.

Vous n’êtes pas étonnés qu’en dépit de toutes nos ressources, toutes nos inventions et toute notre productivité nous soyons presque tous si lourdement endettés? Aussi bien les gouvernements, que les entreprises et les particuliers? Comment est-il que les gens qui produisent toute la richesse réelle soient endettés envers des gens qui ne font que “prêter” de l’Argent?

Le plus étonnant c’est qu’une fois que nous réalisons que l’Argent est en fait une dette, nous comprenons que sans dette il n’y aurait pas d’Argent.

Beaucoup de gens pensent que si la dette était payée, la situation économique irait beaucoup mieux. C’est surement vrai au niveau individuel. Quand on a remboursé ses prêts on a davantage d’Argent à dépenser. Mais il est faux de croire que s’il n’y avait plus de dette, il y aurait davantage d’Argent à dépenser.

En fait c’est tout le contraire, sans dette, il n’y aurait pas d’Argent du tout. Nous dépendons donc complètement du renouvellement continu du crédit bancaire. Pas de prêt, pas d’Argent, c’est exactement ce qui s’est passé pendant la Grande Dépression (1929-1933). La quantité d’Argent a fondu radicalement quand la quantité des prêts a chuté.

«Si tous les prêts bancaires étaient remboursés, personne ne posséderait de dépôt bancaire, et il n’y aurait pas un seul Dollar en circulation. Ceci est tout à fait stupéfiant: nous sommes complètement dépendants des banques commerciales. Si les banques créent suffisamment d’argent, nous sommes prospères; sinon, nous mourons de faim. Nous sommes absolument sans système monétaire permanent. Quand on comprend toute la situation, l’absurdité tragique de notre situation désespérée est presque incroyable – mais elle est réelle.»

Robert H. Hemphill (ancien directeur du crédit de la Banque fédérale de réserve d’Atlanta) – (1915 – 1983)

Cliquez ici pour lire la 1ère partie : Qu’est-ce que l’Argent? l’orfèvre devenu banquier

Cliquez ici pour lire la suite: Qu’est- ce que l’Argent? Partie 3: Une dette perpétuelle

Créateur du Blog Econome et Débrouillard https://econome-et-debrouillard.com/

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut

Recevez gratuitement le guide "Les bonnes pratiques à appliquer pour vos finances personnelles" en complément