Frugalisme et écologie

Frugalisme et écologie

La société aime catégoriser les choses dans de petites boîtes, mais la vraie vie ne se résume pas à être cantonné dans une catégorie. J’ai tendance à ne pas penser de façon étroite à mes décisions de vie. J’économise pas mal en faisant preuve de frugalité, mais pour moi, il s’agit tout autant d’être une personne responsable des ressources décroissantes de notre planète, et d’éliminer les préjudices que je pourrai infliger aux générations futures par le réchauffement de la planète. Je veux également profiter longtemps de ma retraite, ce qui signifie penser à ma santé en grande partie. C’est donc l’occasion de faire une pierre deux coups, même si ce n’est qu’une petite pierre.

Ne vous y trompez pas, je n’ai pas toujours pensé de cette façon. Ce fut un long chemin détourné pour arriver jusque ici. J’étais un consommateur typique comme la plupart des français, ce qui signifiait non seulement gaspiller de l’argent et s’endetter, mais aussi accumuler beaucoup trop de choses et générer trop de gaspillage. Je ne me suis pas réveillé subitement un jour et décidé de changer d’un coup de baguette magique. En fait, lorsque j’ai commencé à économiser sérieusement, j’ai réalisé des achats avec des coupons, ce qui signifiait souvent acheter les aliments les plus transformés par les industriels, donc de la malbouffe. Je regarde maintenant avec plus un peu plus de discernement. C’est comme tout, ça a été un processus de changement.

Cela aide à réfléchir à vos valeurs. Qu’est-ce qui est important pour vous? Comment voulez-vous passer vos journées? Que voulez-vous que soit votre héritage? Laissez les réponses à ces grandes questions guider vos décisions de vie.

La préservation de la nature est importante pour moi, ce qui signifie que je dois prendre des décisions intelligentes sur la façon dont je veux influer (ou non) sur la planète. Je ne veux pas passer mes journées à nettoyer des bibelots ou tout un tas de trucs, alors réduire et acheter moins est la logique même. Et je le rappelle encore une fois: “le meilleur des achats est celui que l’on ne fait pas”. Je veux que mon héritage laisse des choses meilleures que la façon dont je les ai trouvé, ce qui signifie réduire au minimum notre empreinte carbone tout en faisant du bénévolat pour des causes qui comptent pour moi.

Le recyclage n’était pas suffisant. Le recyclage est un business comme un autre. D’ailleurs les deux tiers de nos poubelles de produits recyclables ne sont pas recyclés. Les industriels estiment que certains produits sont trop coûteux à recycler et donc à revendre. Ne vous y trompez, les industriels du recyclage vivent de cela, ce ne sont pas des philanthropes. Il y a tout un marché parallèle entre matières premières recyclées et celui utilisant les ressources naturelles. Parole d’acheteur industriel.

J’ai donc décidé de réduire le gaspillage total que je produis. Et comme effet secondaire heureux, cette approche me permet aussi d’économiser de l’argent. En fait, beaucoup, et m’aide à acheter surtout les aliments plus sains.

Partager cet article :
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    13
    Partages
  • 13
  •  
  •  

Nicolas

Créateur du Blog Econome et Débrouillard https://econome-et-debrouillard.com/

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement le guide "Les bonnes pratiques à appliquer pour vos finances personnelles" en complément